Nouvelles

Recycler 100 % du verre de la collecte sélective au Québec, c’est possible!

Explication sur le recyclage du verre

Après des investissements de 12,2 millions de dollars et deux ans de projets pilotes, Éco Entreprises Québec (ÉEQ) rend public le bilan du plan Verre l’innovation qui fait la preuve que les centres de tri du Québec ont la capacité de traiter le verre et d’atteindre un taux de pureté de plus de 97%, permettant ainsi une utilisation diversifiée. Ces résultats démontrent qu’il est possible de recycler 100% du verre de la collecte sélective, et ce, avec des investissements ciblés de 50 millions pour la modernisation des centres de tri et le développement des débouchés.

« Le plan Verre l’innovation est un projet qui se démarque par sa capacité à intégrer différents équipements de tri et de traitement dans une configuration unique au monde. C’est une approche concrète et réalisable immédiatement, pour régler une problématique qui dure depuis trop longtemps. Visant l’ensemble des 23 centres de tri du Québec ainsi que la commercialisation de la matière, l’élargissement du plan Verre l’innovation à tout le territoire québécois peut être réalisé dans un horizon à court terme, offrant une superbe plateforme d’économie circulaire au verre québécois », souligne Maryse Vermette, présidente-directrice générale de ÉEQ.

Alors que l’optimisation de la collecte sélective est au cœur des préoccupations, la question du verre pose des défis particuliers, puisqu’à l’exception notable des bouteilles de bière qui sont consignées et réutilisées dans la production locale, les bouteilles, les pots et les autres contenants de verre ne peuvent être réutilisés que de façon marginale dans leur forme originale. Toutefois, s’il est traité adéquatement, le verre constitue une matière première dont les marchés sont de plus en plus diversifiés, tels que de nouvelles bouteilles, des abrasifs ou des ajouts cimentaires à haute valeur ajoutée.

C’est avec cette idée en tête que ÉEQ a lancé le plan Verre l’innovation, en partenariat avec l’ensemble des acteurs de la collecte sélective et de la transformation, en deux grands volets : améliorer l’offre, à travers une série de projets pilotes de modernisation des centres de tri, et développer la demande, en diversifiant les marchés du verre récupéré.

La prochaine étape : mettre en œuvre une stratégie de déploiement et un plan d’investissement

Après avoir atteint un niveau de performance qui dépasse les attentes dans le cadre de ses projets pilotes, ÉEQ évalue à 23 millions les investissements nécessaires pour doter tous les centres de tri du Québec — selon cinq modèles — d’équipements de tri et de traitement du verre. Cette projection couvre les besoins des centres de tri de différentes capacités en fonction des marchés locaux, et en respectant les meilleures pratiques en matière de développement durable.

Six segments de marché offrent le plus fort potentiel pour atteindre l’objectif de compléter le cycle de recyclage des 120 000 tonnes de verre de la collecte sélective annuellement. Pour répondre à la demande, des investissements additionnels de 20 millions sont nécessaires dans un horizon de 24 à 30 mois afin de permettre aux conditionneurs d’acquérir les équipements technologiques adaptés. De plus, 7 millions sont prévus pour les campagnes de sensibilisation et les mesures de suivis de performance.

Soulignant que les solutions apportées par le plan Verre l’innovation sont les seules à permettre le recyclage de tout le verre de la collecte sélective, qu’il provienne de bouteilles, de pots ou d’autres contenants, Maryse Vermette ajoute : « Une solution concrète, réaliste et abordable est à portée de main, en tirant parti des bonnes habitudes des citoyens qui sont de plus en plus nombreux à placer les matières recyclables dans le bac de la collecte sélective. Il appartient maintenant aux différents intervenants de la chaîne de valeur ainsi qu’au gouvernement de soutenir son déploiement sur l’ensemble du territoire québécois. ÉEQ offre sa pleine collaboration à cet égard. »

Téléchargez le bilan complet ou la version synthèse