Nouvelles

Des nouvelles de votre MRC

Des nouvelles de votre MRC

onpreservePrixDistinction-1bonpreservePrixDistinction-2b

On préserve la réserve
Une campagne qui se fait remarquer

Source de fierté pour ses artisans, mais aussi pour tous les citoyens du Haut-Saint-François, la campagne contre la pollution lumineuse «on préserve la réserve» s’est mérité un prix Distinction du Conseil sur l’environnement de l’Estrie et a fait l’objet d’une édition de la revue L’Aménagiste.

Le Gala des Prix d’excellence en environnement des Cantons-de-l’Est est organisé par la Fondation estrienne en environnement en collaboration avec le Conseil régional de l’environnement de l’Estrie. Ce gala est rendu possible grâce à la présence d’Hydro-Québec, partenaire majeur du Gala 2019 et présentateur des Grands Prix, ainsi que par la participation de Domtar et de l’Université de Sherbrooke, de nombreux collaborateurs et de près de 300 supporteurs qui, année après année, rendent hommage à l’excellence environnementale en Estrie.

Les prix Excellence en environnement visent à récompenser toute personne, école primaire, école secondaire, organisme ou entreprise qui contribue de façon remarquable au développement environnemental dans les Cantons-de-l’Est. Une contribution remarquable se définit comme l’ensemble des réalisations d’une personne ou d’une organisation qui a eu un impact positif manifeste sur la qualité de l’environnement dans la région.

Plusieurs critères guident le Jury dans sa recherche des meilleures candidatures aux Prix d’excellence en environnement Cantons-de-l’Est. Ces contributions doivent favoriser la protection de l’environnement et le développement durable de façon tangible. Parmi les éléments qui guident les membres du Jury dans la sélection des candidatures, mentionnons l’aspect novateur ou exceptionnel des projets ou encore leur caractère supérieur à la norme ou aux règles de l’art établies pour le secteur d’activité.

De plus, le Jury prend en compte l’envergure relative et la transférabilité du projet présenté. Son effet d’entraînement, sa force de péné-tration et son impact économique sont également considérés.

Par ailleurs, la pérennité des actions dans le milieu est également un aspect sur lequel se penche le Jury, de même que la pertinence des réalisations en regard de la valorisation de la qualité de l’environnementt en Estrie. En somme, les organisations ou individus mis en nomination se démarquent des autres candidatures ou de ce qui se fait habituellement dans le domaine par leur proactivité.

Le projet
On préserve la réserve
auteures : Lise Got et Nathalie Laberge

Soucieuse de la pérennité de la réserve de ciel étoilé, consciente des nombreux enjeux (astronomie, santé et efficacité énergétique) ainsi que du potentiel de développement autour de la thématique du ciel étoilé, la MRC du HSF a décidé en 2018 de mettre en place un projet privilégiant la sensibilisation plutôt que la coercition. La campagne sur la pollution lumineuse baptisée on préserve la réserve vise d’abord à faire réaliser aux habitants de la MRC qu’ils ont la chance de vivre dans la première réserve internationale de ciel étoilé, une des 12 existantes à l’échelle de la planète, pour ensuite poser des actions visant à préserver la noirceur tant désirée.

Les principaux objectifs de ce projet :
1    Mieux connaître pour mieux protéger
2    Mieux s’éclairer pour moins polluer
3    Mieux s’outiller pour faire les bons choix de luminaires

Pour atteindre ses objectifs, la MRC a fait le pari que ses citoyens et entrepreneurs doivent être sensibles au ciel étoilé et à sa fragilité pour poser des gestes respectueux lors de l’installation ou le remplacement des luminaires.

C’est une démarche de développement territorial puisqu’elle ne fait pas qu’apporter des changements dans les installations existantes mais qu’elle modifie également nos façons de faire.

Pour la MRC, la campagne on préserve la réserve s’inscrit dans une démarche de développement durable conciliant les besoins en éclairage nocturne et la préservation du ciel étoilé.

Adhérer à cette campagne est un engagement social et politique pouvant produire des retombées environnementales et sociales positives.

À travers ses actions destinées aux enfants, au grand public et aux professionnels, la MRC souhaite rassembler tout le territoire autour de cette identité originale et développer le sentiment d’appartenance à la réserve en misant sur la fierté de vivre dans un territoire unique. Un endroit où il fait bon de vivre sans lumière intrusive et sans éblouissement.

Développer l’intérêt du grand public

Parce qu’on protège ce que l’on aime, le projet vise à permettre à tous de vivre gratuitement une expérience d’observation du ciel étoilé, animée par une personne compétente et passionnée.

Des soirées d’observation ouvertes au grand public et parfois aux services d’animation estivale sont programmées dans diverses municipalités durant l’été. D’ailleurs, les aménagistes régionaux présents au colloque de 2012 tenu en Estrie ont eu le privilège de vivre une telle expérience à L’ASTROlab ainsi qu’à l’observatoire populaire au sommet du Mont-Mégantic.

Le projet mise particulièrement sur la sensibilisation adressée aux enfants des écoles du territoire.Ils bénéficient, avec leur professeur, d’un atelier-conférence dans leur classe qui leur permet de découvrir les bases de l’astronomie, les rudiments de l’observation du ciel étoilé tout en étant sensibilisé à l’existence de la RICEMM ainsi qu’à la problématique de la pollution lumineuse. Lors de cet atelier-conférence, les enfants reçoivent un cherche-étoile ainsi que quelques suggestions d’activités créatives à réaliser à la maison. Pour leur part, les professeurs reçoivent aussi des suggestions d’activité à réaliser adaptées au cursus scolaire. Après tout, les enfants sont les futurs acteurs du développement.

Développer les connaissances sur l’éclairage extérieur

La règlementation sur l’éclairage extérieur a été mise à jour en 2018. Le règlement est adapté aux nouvelles technologies DEL et plus facile à appliquer pour les inspecteurs municipaux sur le terrain.

Par ses relations avec les fournisseurs et installateurs d’éclairage, la MRC vise à mieux faire connaître les critères spécifiques de préservation du paysage nocturne aux professionnels. Elle offre des outils qui permettent de distinguer les modèles de luminaires qui sont respectueux du ciel étoilé (dépliants d’information, liste de luminaires conformes) ainsi qu’à améliorer la disponibilité de luminaires conformes (quincailleries, fournisseurs, développement d’un luminaire avec un entrepreneur du territoire).

La MRC incite également les entreprises du territoire tant industriel, commercial et agricole  à convertir leur système d’éclairage extérieur. Elle les accompagne dans leurs démarches et souhaite par la suite mettre en valeur les conversions de qualité (reconnaissance, publication sur le web ainsi que dans le journal local). Les entreprises participantes peuvent ainsi se faire valoir et affirmer «ici, on préserve la réserve» un gage de qualité pour les consommateurs.

Toutes les communications et activités sont le fruit d’une étroite collaboration avec de nombreux partenaires locaux et régionaux dont les principaux sont les 14 municipalités, le Parc national du Mont-Mégantic, l’Observatoire du Mont-Mégantic, le Club d’astronomes amateurs de Sherbrooke (CAAS) ainsi que le club d’astronomes amateurs de la première réserve de ciel étoilé (CAPRICE).

Au moment d’écrire ses lignes, un comité formé de l’ASTROLab et des trois MRC faisant partie de la Réserve internationale du Mont-Mégantic (RICEMM) discutent de l’importance de travailler en concertation pour unifier les bonnes pratiques et les actions à venir dans la RICEMM.

La campagne on préserve la réserve est appelée à faire partie intégrante du plan quinquennal 2020-2024 de la RICEMM.
extraits L’Aménagiste, vol 31 no 3, automne 2019

À la barre de la campagne :

Nathalie Laberge
directrice Aménagement, urbanisme,
cours d’eau et forêt

Lise Got
responsable de la campagne

Danielle Jean
communications

Les grands principes de l’éclairage respectueux de l’environnement
et du ciel étoilé touchent :

1 les heures d’éclairage seulement ce qui est nécessaire

2 la puissance du luminaire seulement ce qui est nécessaire

3 l’orientation du luminaire lumière orientée vers le sol

4 la température de couleur lumière de couleur ambrée
La lumière ambrée ne contient presque pas de lumière bleue. La lumière blanche est à éviter.