Nouvelles

Valoris dépose un budget révisé

Valoris dépose un budget révisé

Valoris

Les membres du conseil d’administration de la Régie intermunicipale du centre de valorisation des matières résiduelles du Haut-Saint-François et de Sherbrooke (Valoris) ont accepté un budget de fonctionnement révisé pour le présent exercice budgétaire lors de l’assemblée extraordinaire tenue aujourd’hui. Ce budget révisé passera de 14 008 345$ à 15 426 558$, soit une hausse de 10%. Il implique, d’une part, une augmentation tarifaire de 104 $ la tonne (133$/tonne à 237$/tonne) pour le traitement des matières résiduelles acheminées directement au site de Bury. D’autre part, une hausse de 3,57 $ la tonne (20,60$/tonne à 24,17$/tonne) sera en vigueur pour toutes les matières qui doivent être transbordées au centre de transfert de Sherbrooke et transportées vers Bury. Ces nouvelles tarifications seront rétroactives au 1er avril de cette année et s’appliqueront uniquement aux partenaires membres. Selon l’entente en vigueur, chaque partenaire assumera sa part sur la base utilisateur-payeur, donc en fonction des quantités réelles de matières résiduelles qu’il acheminera respectivement chez Valoris.

L’ajustement budgétaire est attribuable au constat observé par les administrateurs au terme du premier trimestre de cette année. Comparativement aux prévisions initiales basées sur l’historique des arrivages de 2018, les quantités de matières résiduelles de toutes sortes acheminées et traitées chez Valoris ont été inférieures faisant en sorte de réduire significativement les revenus anticipés. De même, des dépenses incontournables, non intégrées dans la préparation budgétaire initiale, devront être provisionnées. Cette constatation force Valoris à prendre action immédiatement pour redresser la situation budgétaire de l’organisme. Ce geste responsable permettra à Valoris de faire face à ses obligations financières et donner les services de qualité auxquels les citoyens des deux partenaires sont en droit de s’attendre.

La mission de Valoris demeure inchangée : valoriser les matières résiduelles en provenance de différentes sources : poubelles, matériaux de construction, de rénovation et de démolition (CRD) ou générées par les institutions, commerces et industries (ICI) pour en minimiser l’Impact sur l’environnement. Depuis l’automne 2015, les matières qui sont acheminées chez Valoris sont d’abord triées et par la suite valorisées dans le but d’enfouir le moins possible de déchets ultimes. Depuis quelques semaines, le centre de tri est toujours en rodage et l’avenir est prometteur. Valoris travaille également sur différents projets qui permettraient de diriger des matières extraites directement du centre de tri vers de filières de valorisation du secteur privé.

Citations

« Le conseil d’administration et l’équipe de Valoris ont travaillé fort au cours des derniers mois et nous agissons dans l’intérêt du bien commun de la Régie en prenant les décisions qui s’imposent. Celles-ci, bien que difficiles assureront une stabilité et une viabilité à long terme autant pour Valoris que pour ses partenaires. En tant que président du conseil d’administration de Valoris, je veux vous assurer que nous avons fait du travail rigoureux. J’avais pris l’engagement de contribuer à l’assainissement de la santé financière de Valoris et nous y sommes aujourd’hui ». Steve Lussier, président du conseil d’administration de Valoris
« Les projections d’acheminement des matières résiduelles au site de Valoris ne se sont pas matérialisées selon les projections attendues dans la première portion du présent exercice financier. Il devenait impératif pour Valoris de réagir rapidement à la situation. C’est dans cet esprit que les administrateurs de Valoris ont analysé de manière rigoureuse et responsable les impacts financiers qui pouvaient en découler. Nous devons donc provisionner notre enveloppe budgétaire 2019 pour répondre à nos obligations. Ces raisons majeures nous forcent à majorer notre tarification en conséquence ». Denis Gélinas, directeur général par intérim de Valoris

Faits en bref
• Valoris est le nom commercial de la Régie intermunicipale du centre de valorisation des matières résiduelles du Haut-Saint-François et de Sherbrooke. • Cette régie appartient et est gouvernée à 50% à la MRC du Haut-Saint-François et à 50% à la Ville de Sherbrooke. Elle a été créée en février 2010.
• La MRC du Haut-Saint-François s’est associée à la Ville de Sherbrooke afin mettre en place un centre de tri multimatières des matières résiduelles.
• Le centre de tri multimatières a été construit sans aucune subvention des paliers gouvernementaux supérieurs. • Cette infrastructure permet d’extraire les matières qui sont recyclables ou valorisables à même votre bac de déchets ou des matériaux de CRD pour les diriger vers des filières de valorisation appropriées et ainsi, réduire le tonnage de déchets enfouis. Elle contribue aussi au développement économique de la région.
• Le budget passera de 14 008 345$ à 15 426 558$.
• Pour les municipalités membres, le tarif pour le traitement des déchets au site de Valoris était de 133$ la tonne.
• Pour les municipalités membres, ce tarif passe maintenant à 237$ la tonne.
• La hausse de 104$ la tonne est rétroactive au 1er avril 2019.
• Pour les municipalités non membres, le tarif demeure inchangé à 92$ la tonne.